sarcasme

  • Y'a plus de saison !

    Voici donc la sixième et dernière saison terminée. Comme une série télé dont on finit par s'attacher aux personnages, on a l'impression de laisser des copains au loin. Cette saga se termine en apothéose ici, un tome parfaitement délirant, Et comme dans une série, on ne saura jamais le pourquoi, le comment, l'avant, l'après !
    Une série magistralement écrite, j'ai adoré ces 6 tomes, j'ai adoré le délire, l'humour, la construction, l'écriture, le découpage...tout ! Une vraie fan !

    9782264048523FS.gif
  • Doggy Bag...saison 5

    Dans sa préface, P. Djian nous prévient : "Quant aux femmes différentes de l'histoire, que dire de leur désarroi général, voyant à quel genre d'hommes elles ont à faire. Personnellement, je pense qu'elles ne valent pas mieux. Et que le seul devoir d'un évrivain est de travailler son style".

    Et Djiian travaille son style magistralement. C'est pour l'instant mon épisode préféré, avec peut-être un peu moins de burlesque, plus d'amertume, on se dit que l'écrivain commence (il serait temps) à s'attacher à ses personnages. A leur manière, chaque personnage est dans une courbe descendante. Vivement le 6ème épisode pour connaitre (peut-être) leur chute !

     

    9782264047632FS.gif
  • Doggy bag...saison 4

    Saison 4 : milieu de la série, un tome plus littéraire, moins burlesque, mais toujours aussi cynique...je suis une vraie fan de cette série. Les personnages évoluent bien (je veux dire selon la logique de cette série), l'histoire de base, telles les séries américaines qui l'inspirent, toujours aussi niaise et vide, reste irréaliste, voire burlesque parfois, mais le cynisme, l'humour noir qui flottent me l'ont fait lire avec toujours autant de plaisir, d'autant plus que de vraies phrases magnifiquement écrites viennent s'immiscer l'air de rien. Un pur moment de bonheur que ces doggy bag.

    9782264046932FS.gif


  • Doggy Bag...saison 3

    Philippe Djian s'est inspiré des séries télé américaines pour écrire la saga des frères Sollens, amour, gloire et beauté en prime. Les saisons défilent...et je suis toujours aussi fan de cette écriture ! Drôle, toujours au 2ème degré, frôlant souvent le mauvais goût des séries américaines, mais jamais burlesque, la force de ces livres est dans la cadence. Je ne regarde plus la télé pareil, j'ai l'impression de lire un doggy bag de Djian ! Un très bon moment de lecture, vivement la saison 4 !

    9782264045935FS.gif